“Enquête sur la formation des élites” de François Garçon

Classé dans : Actu du Master | 2

La guerre des cerveaux a commencé, et c’est dans l’enseignement supérieur qu’elle se déroule en priorité. Depuis la création du classement de Shanghai, l’excellence universitaire est mesurable. Aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Suisse, elle est même facilement vérifiable et ne doit rien au hasard : dans ces trois pays, les universités sont dynamiques, bien gérées, les professeurs correctement payés, les étudiants sont écoutés et traités en adultes responsables.

Mais, objectera-t-on, ces universités de rêve sont privées, élitistes et réservées aux « riches »… Clichés, nous dit François Garçon : ces établissements, très différents de nos « grandes écoles » qu’ils ringardisent, sont principalement publics et, quand ils ne sont pas gratuits, innovent en matière de droits d’admission. La qualité universitairetient aussi à la rigueur dans les recrutements, à l’évaluationdes professeurs et à la gouvernance encadrée desétablissements. Or, de l’« excellence » de l’enseignementsupérieur dépend l’avenir d’un pays. L’enjeu est donc vital.

Cette enquête comparative totalement inédite constitue un guide précieux et très informé des universités occidentales. Elle nous éclaire aussi sur les taresfrançaises à corriger d’urgence : au lieu de fantasmersur le modèle américain, inexportable, notre pays devraits’inspirer d’autres exemples européens… A moins devouloir sortir définitivement de la course.

“Enseignant-chercheur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, François Garçon est déjà l’auteur d’un ouvrageremarqué :” Le Modèle suisse “(Perrin).
Préface de Jean-Charles Pomerol, président de l’universitéPierre-et-Marie-Curie-Paris-VI.”