Francis Morel remplace Nicolas Beytout à la tête des Echos

Classé dans : Actu Nouveaux Médias | 11

Nicolas Beytout, après 8 ans à la direction de la rédaction des Echos était rentré au Figaro de 2004 à 2007. C’est cette même année qu’il revient à la présidence du quotidien économique où il avait fait carrière. Le 29 septembre dernier, Bernard Arnault, patron de LVMH et actionnaire principal du quotidien les Echos depuis 2007, sanctionnait Nicolas Beytout. En effet, ce dernier, déjà en désaccord en interne entre autres sur le positionnement du journal, a vu sa relation avec Bernard Arnaud se détériorer au fil des déficits : une perte de 14 millions d’euros en 2009, en partie due aux départs de journalistes qui levaient leur clause de cession, puis une perte de 5 millions d’euros en 2010, et probablement encore en 2011.

Sa stratégie, basée sur des plans d’économies répétés ou encore l’élimination de ses concurrents (i.e : rachat du Journal des finances  et fusion avec Investir dans le segment des titres patrimoniaux, négociations pour acquérir et fusionner L’Expansion avec Enjeux-Les Echos), aura finalement eu raison de lui. C’est dans cette débâcle, que Francis Morel, ancien directeur général du Figaro, le remplace comme PDG du groupe les Echos où se joindra également à lui, Christophe Victor, directeur général adjoint et président du Comité d’entreprise du groupe Figaro.

Aujourd’hui, Nicolas Beytout est redevenu éditorialiste aux Echos contre l’avis de la rédaction. Ce vendredi 7 octobre, la Société des journalistes des Echos s’opposera à la nomination de Nicolas Beytout comme éditorialiste du groupe.

– Tiffany Rakotomanana

Sources :