La part de films russes diffusés au cinéma passe pour la première fois nettement sous le seuil des 10%

Classé dans : Actu Cinéma, Actu International | 1

La part de films russes diffusés dans les salles de cinémas en Russie ne fait que diminuer ces deux dernières années. Quelles sont alors les raisons de ce déclin ?

Tout d’abord, c’est la crise. De nos jours, les films qui sortent sur les écrans russes ont été produit au cours des années 2008 et 2009. Pendant cette période économique difficile, les projets cinématographiques ont été réalisés sur la base d’un budget minimal. Evidemment, cet événement a joué un rôle majeur.

Ensuite, les problèmes de financement en sont également une des principales raisons. En 2009, pour la même raison de crise, le Ministère de la Culture n’a souhaité financer aucun film russe, alors que sa contribution a  toujours fait  partie importante du budget alloué aux films nationaux.

Enfin, le spectateur n’apprecie pas suffisamment le cinéma national. Il s’oriente aujourd’hui de plus en plus vers les films étrangers, notamment américains.

Les studios attendent un réel changement de situation pour l’année prochaine : les films prévus courant 2012, ont été financés  selon un nouveau système. C’est désormais la Fondation Cinématographique qui finance le cinéma national russe. Selon les experts du marché cinématographique, 7 des plus grands projets devront réaliser près de 200 millions de dollars de recettes.

Enfin, le gouvernement russe s’implique également sur ce travail : Le premier ministre, Vladimir Poutin, envisage d’intervenir sur le changement de la politique de protectionnisme des films nationaux.

– Lilia Khokhlova