Les téléviseurs 3D n’ont pas le succès escompté

Classé dans : Actu International, Actu Télévision | 6

Aux Etats-Unis, 55% des interrogés qui envisagent d’acquérir un téléviseur HD en 2012, ne sont pas intéressés par les modèles 3D. Et 23% des sondés, précisent qu’ils pourraient envisager l’achat d’un téléviseur 3D si le prix était comparable avec celui d’un téléviseur ordinaire.

Selon Digital Trends, aux Etats-Unis la différence entre le prix d’un téléviseur 3D et d’un téléviseur ordinaire a nettement baissé. La différence moyenne actuelle représente 400 $ environ.

Les consommateurs qui ne sont pas intéressés par l’achat d’une télévision 3D, ont expliqué leur raisons. En fait, 40% des interrogés déclarent comme motif principal, l’absence de chaînes 3D. Et 30% des acheteurs se disent gênés par le port de lunettes 3D. Par ailleurs, la plupart des consommateurs ne connaissent pas la différence entre les technologies actives et passives de la 3D (la dernière permettant un visionnage 3D grâce à des lunettes plus légères et plus confortables).

Le manque d’intérêt pour les téléviseurs 3D influence négativement le résultat des constructeurs, tels que Sony et Panasonic. Par exemple, Sony a annoncé qu’en mars 2012 sa perte est estimée à 1,15 milliards de $, et ce, en grande partie à cause de la baisse des ventes de téléviseurs. A son tour, Panasonic declare avoir perdu en première moitié de l’année 2011, près d’1,7milliards de $.

Néanmoins, il existe des marchés plus intéressés par ces technologies. En Russie, les ventes de postes 3D ne cessent de croître. En 2010, la part de téléviseurs 3D représentait 10 à 15% des télévisions vendues. Et cette année, les spécialistes estiment que le volume de télévisions 3D vendues a triplé.

– Lilia Khokhlova