Colloque 16 janvier 2013 : documentaire : Histoire, la nouvelle star

Classé dans : Actu du Master | 6

PROGRAMME 16 JANVIER 2013 – INHA

Genèse du projet lancé par la Commission documentaire de l’USPA.

Il n’est plus rare de voir figurer des documentaires parmi les meilleures audiences des chaînes de télévision françaises, rencontrant tous les publics, y compris parfois en première partie de soirée. Ces succès témoignent de l’intérêt croissant que suscite ce genre exigeant qui contribue de manière unique et spécifique à la réflexion sur l’évolution de nos sociétés et dont l’ambition de transmission culturelle, intellectuelle, politique et éducative s’adresse à un large public.

« Fenêtre » ouverte sur le monde, le documentaire sert de lieu privilégié où se reformulent à l’échelle humaine les questions essentielles de la vie. Il est en cela un outil fondamental de réflexion mais aussi de transmission du savoir notamment au service des plus jeunes générations. Or, le documentaire de création vit au cœur d’un paysage médiatique en pleine (r)évolution et fragilisé par la crise économique. C’est pourquoi les producteurs de l’USPA ont lancé une large opération en faveur du documentaire, avec un focus sur le documentaire d’histoire, afin de faire la lumière sur les enjeux, champs et frontières du genre. Après 3 débats organisés entre novembre 2011 et juin 2012 à l’occasion de 3 festivals incontournables (Festival du film international d’histoire de Pessac, Festival International de Programmes Audiovisuels et Sunny Side of the Doc), un colloque d’une journée dédié au documentaire, proposant un point de vue spécifique dédié au documentaire d’histoire, viendra en point d’orgue de ces réflexions, le 16 janvier 2013 à Paris.

Objectifs du colloque du 16 janvier 2013

Outil de réflexion et de création, le documentaire est un miroir de nos sociétés autant qu’une interrogation sur le réel. C’est en cela que son rôle et sa mission auprès du grand public revêtent un caractère essentiel. Or, le paysage et les modes de consommation médiatiques ne cessent d’évoluer et avec eux les contours et problématiques posées au documentaire en général et au genre historique en particulier : variété des formes, contraintes de contenus, enjeux de création, de programmation, d’écriture, de financement… Dans ce contexte chahuté, comment penser et travailler le documentaire historique, aujourd’hui et pour demain ? L’objectif du colloque est de créer le débat autour des enjeux et perspectives liés au documentaire de création – et d’histoire en particulier – afin de défendre une certaine idée de la culture et de sa transmission dans un univers révolutionné par les technologies numériques et fragilisé par la crise économique.

INFOS ET RENSEIGNEMENTS WWW.COLLOQUEUSPA.WORDPRESS.COM

Contact : Kandimari 61 rue Danton 92300 Levallois Perret – Tel: 09 52 10 56 08 – contact@kandimari.com –www.kandimari.com

———

Programme de la journée :

9h – Accueil des participants – Café

Remise du programme de la journée

9h30 – Mot d’accueil de François GARÇON, directeur Master 2 pro cinéma, télévision et nouveaux médias Paris – La Sorbonne

9h35 – Introduction des débats par Jean-Pierre Guérin, président de l’USPA

État des lieux du documentaire en France et dans le monde

Intervenants :

9h40 – Benoît DANARD, directeur des études, des statistiques et de la prospective du CNC

10h10 – Peter HAMILTON, DocumentaryTelevision.com

10h45 – 12h30 Histoire et documentaire : visions comparées du monde

L’histoire dans nos sociétés répond à de multiples fonctions. C’est une discipline indispensable à l’éducation de l’esprit, à l’éveil du sens social, à la formation d’une conscience des solidarités… Or, quel rôle joue-t-elle aujourd’hui dans nos sociétés ?

Comment, par quels canaux et filtres est-elle accessible au public, toutes générations confondues ? Quelle fonction occupe le documentaire face aux autres médias traitant de l’histoire ? La diversité des approches historiques se retrouve-t-elle dans les sujets documentaires diffusés ? Le documentaire peut-il apporter un point de vue inédit sur un fait historique et avec quelle légitimité ?

Ainsi, cette réflexion sur le sens de l’histoire dans nos sociétés mènera à son interprétation par le documentaire et soulèvera les questions inhérentes à ce genre : son rôle et sa légitimité, avec quels sujets, quel point de vue d’auteur, pour quels traitements, à l’attention de quels publics, selon quelles normes imposées.

Intervenants :

  • Stéphane AUDEGUY, écrivain
  • Laurent JOLY, chargé de recherche au CNRS, CRHQ-Caen
  • Anaïs KIEN, productrice et documentariste, France Culture (la fabrique de l’histoire)
  • Michaël PRAZAN, écrivain et réalisateur
  • Martine SAADA, directrice de l’unité de programmes société et culture, Arte

Modérateur : Paul ROZENBERG, producteur, Zadig productions

12h30 Séance de questions réponses

12h45 Pause déjeuner

14h15 – Documentaire : transmission d’une histoire et une histoire de transmission

Intellectuellement, politiquement, culturellement, socialement…le documentaire historique est un relais majeur de transmission du savoir. Qu’il soit engagement militant, œuvre de mémoire, réflexion didactique, enquête sociale… le documentaire ne cesse de renouveler les formes de son discours pour écrire l’Histoire ou faire émerger une contre-Histoire. Or, le paysage audiovisuel est-il favorable à la diversité des regards et des formes d’expressions qu’offre le documentaire ? Comment et avec quelles contraintes – de sujet, forme, contenu- le documentaire trouve-t-il sa place dans les médias ? Dans les rouages de l’Enseignement ? Comment l’Éducation nationale utilise-t-elle cet outil de transmission pédagogique ? Quels questionnements éditoriaux se posent aux différents acteurs du documentaire qui souhaitent jouer pleinement leur rôle de passeur d’histoire auprès du public, y compris des plus jeunes générations ? Parce que souvent la question de la communication l’emporte sur celle de la création, entre crise économique et pression de l’audimat, comment la télévision française assume-t-elle son rôle social de médiateur ?

Intervenants :

  • Marie-Christine BONNEAU-DARMAGNAC, chargée de mission histoire SCÉRÉN-CNDP
  • Christine DOUBLET, productrice, Program33
  • Dana HASTIER, France3, directrice de l’unité documentaire de France 3
  • Virginie LINHART, réalisatrice
  • Antoine de MEAUX, auteur-réalisateur
  • Olivier WIEVIORKA, professeur à l’ENS Cachan

Modérateur : Jean LECLERC, producteur/animateur, Télévision Suisse Romande

16h15 Séance de questions réponses

16h30 Pause

16h45 – 18h15 Réfléchir et agir pour demain : quelles perspectives pour le documentaire ?

Cette discussion interroge les perspectives qui se dessinent pour le documentaire de création alors que le paysage audiovisuel ne cesse de changer de visage, entre crise économique et révolution numérique. Émergence de canaux de diffusion inédits, multiplication des écrans, perpétuelle évolution des habitudes de consommation… des mutations qui forcent à l’exploration et à l’expérimentation. Le documentaire n’y échappe pas et se questionne sur les voies nouvelles qui s’ouvrent à lui face à un présent toujours plus complexe. Autant d’opportunités de développement à saisir mais aussi de risques à prendre, de réformes à engager, de nouveaux enjeux à embrasser – éditoriaux, financiers, créatifs… – pour assurer l’avenir d’un documentaire de création de qualité.

  • Eric GARANDEAU, président du CNC sous réserve
  • Patrick JEUDY, réalisateur, administrateur de la Scam
  • Olivier MILLE, producteur, Artline Films
  • Josette NORMANDEAU, productrice, présidente Idéacom International Inc
  • Bruno PATINO, directeur général délégué développement numérique et stratégie et directeur de France 5
  • Olivier STROH, directeur des chaînes thématiques « Découverte » du groupe Canal+

Modérateur : Daniel PSENNY, journaliste, Le Monde

18h15 Séance de questions réponses

18h30 Conclusion de la journée par l’USPA – Sophie Goupil

18h35 Discours de clôture de la Ministre de la culture Aurélie FILIPPETTI sous réserve

18h45 Cocktail de clôture

———

Le colloque est organisé par la Commission Documentaire de l’USPA (Union Syndicale de la Production Audiovisuelle) en collaboration avec le Master 2 cinéma, télévision et nouveaux médias (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR 03).

Avec le soutien de la Scam, l’ECPAD, Gaumont Pathé Archives, l’INHA, Satellifax, France Culture et le Médiaclub.