Albino Pedroia – Les Groupes de communication

Classé dans : Actu du Master | 0

albino pedroiaAlbino Pedroia

Anciennement directeur adjoint à la direction du développement chez Havas, et directeur adjoint des affaires européennes chez Canal plus, Albino Pedroia travaille aujourd’hui en tant que cabinet conseil dans le domaine de la radio et de son développement numérique. Ce n’est pourtant pas de radio dont il vient nous entretenir lors de ces deux premiers séminaires, mais plutôt du cadre général de l’industrie des médias, et plus particulièrement des grands groupes de communication internationaux.

Il est tout d’abord question du financement des médias, soit par des systèmes d’abonnement, comme c’est le cas pour la télévision et une partie de la presse, soit par des ventes à l’exemplaire, pour la vidéo et la presse papier. Vient ensuite le cas spécifique de la publicité. Dans ce cadre se détachent trois paramètres de quantification du marché : les dépenses des annonceurs, les recettes des médias et la pige publicitaire. On observe que c’est le marché de la pub mobile et web qui connaît la plus importante croissance ces dernières années, alors que le cinéma et la presse sont en net recul.

Nous entrons désormais dans le vif du sujet : l’existence et le fonctionnement des grands groupes de communication. Ceux-ci intègrent des médias diversifiés et cherchent une certaine synergie entre ces différents métiers. L’intégration est alors tout aussi bien verticale qu’horizontale.

Trois groupes sont étudiés : le français Lagardère, l’australien Murdoch (News Corporation) et l’allemand Bertelsmann. Le premier étant le plus familier des étudiants, nous nous penchons plus attentivement sur son cas. Quatre activités façonnent le groupe : Lagardère publishing (édition du livre), active (télévision, radio, web et presse), services (distribution) et unlimited (sport). C’est cette seconde filière qui nous intéressent du fait de sa diversité médiatique : elle touche tout autant des chaînes telles que Gulli que des radios comme Europe 1, des journaux comme Télé 7 Jours et des sites internet comme Doctissimo. Lagardère est ainsi le premier éditeur de presse française, mais également le premier producteur audiovisuel français de programmes TV de flux et fiction.

Murdoch est un groupe, et surtout un personnage, à la fois haï et admiré d’un grand nombre de personnes : passant pour une ordure et un opportuniste, il a su construire un empire médiatique après avoir hérité en 1950 du quotidien paternel (The News). C’est notamment à ce groupe qu’appartient aujourd’hui 21st Century Fox et le bouquet TV Sky (BSkyB en Angleterre).

Bertelsmann est le plus ancien de ces trois groupes mais également le moins important, bien que son ancienneté lui procure un certain avantage. Il est  propriétaire de RTL Group, ainsi que du premier groupe de presse magazine en Europe : Gruner + Jahr.

Par Claire Lefranc.