Laurent Grégoire : l’agent secret des stars

Classé dans : Actu du Master | 0

agent des stars

CINEMA- Fondateur de l’agence artistique Adéquat, Laurent Grégoire l’agent « secret » des stars est venu échanger avec nous sur la complexité d’une profession mal connue. 

Alors que la série Dix pour cent cartonne sur France 2 avec pratiquement 20% de part d’audience, statistique qui présume d’un curieux intérêt pour le sujet, nous avons eu la chance de rencontrer dans nos locaux de l’INHA Laurent Grégoire, agent artistique et fondateur d’Adéquat. C’est avec beaucoup de passion et de calme que l’agent de Marion Cotillard et Omar Sy (entre autres) est venu échanger avec nous sur son métier.
Cette rencontre, encore un fois, nous a permis d’en savoir plus sur une profession dont on sait, au final, très peu de choses.

UNE PROFESSION RARE MAIS ENCADRÉE
Tout d’abord, le statut de l’agence est celui d’une SARL, laquelle est régie par le ministère du travail. Un métier très peu représenté il y a cinquante ans mais qui est des plus florissants depuis plusieurs années. De ce fait, son statut et ses actes se sont inscrits au fur et à mesure dans un cadre très réglementé. Effectivement, depuis peu l’agent artistique doit être enregistré dans un registre national s’il veut exercer. De plus, le lien entre l’agent et l’artiste est administré par un mandat par lequel l’acteur doit une commission sur ses contrats, les fameux 10%. Un système qui repose sur le travail conséquent de l’agent au service du talent qu’il représente.

En effet, le rôle de l’agent artistique transcende le simple fait de décrocher des contrats pour ses talents. Il fait bien plus que cela. C’est un réel médiateur dans la vie de l’artiste. Il est le promoteur de l’image de l’artiste, le collecteur d’informations et le conseiller. En somme, il est le plus grand allié du talent.
Par ailleurs, c’est dans ce moment de confidence que Laurent Grégoire a pu nous rapporter les hauts et les bas de son métier. Lesquels nous ont révélé l’implication non exhaustive de ce dernier dans la vie tant professionnelle que personnelle des artistes. Des talents qu’il connaît par cœur, qu’il chérit et qu’il n’oublie pas de défendre. « C’est d’une cruauté absolue » nous explique-t-il à propos de ce milieu. Loin des paillettes, l’agent artistique est le pilier sur lequel se reposent ses acteurs.
Un métier qui requiert beaucoup de qualités. Compassion, patience, précision, rigueur, goût et courage sont les maîtres mots pour réussir dans cette profession parfois « chronophage » nous rappelle-t-il.

Une force portée par la passion et la fascination pour les acteurs « Ce mystère de l’acteur tant que cela fonctionnera, je continuerai. » Néanmoins, il n’oublie pas de rappeler l’importance également de son équipe, toujours présente pour répondre aux besoins des talents.
Cette belle entrevue avec Laurent Grégoire nous a permis d’entrevoir la complexité du métier d’agent artistique et de comprendre son implication à 100 %.

Pauline Verrier