[Rencontre] Sandrine Matichard, contents & insight director chez Hub Institute

Classé dans : Actu du Master | 0

 

Journaliste chez Ecran Total, directrice marketing et développement pour L’Equipe TV et l’Equipe & Co, directrice marque et diversification à La Tribune, directrice business développement chez Libération, éditrice chez Stratégies, Sandrine Matichard, a accepté de nous rencontrer dans le cadre de notre cours « Transformation et réinvention des médias », dirigé par Alexandre Michelin.

Nous avons eu la chance de pouvoir échanger et l’interroger sur les étapes majeures et moments clés de sa carrière. Aujourd’hui directrice de contenu chez HUB Institute, nous lui avons posé la question suivante « Comment avez vous réussi à vous réinventer ? ».

« Ce que j’aime, c’est faire des choses que je ne sais pas faire » nous confie-t-elle. Comme en témoigne son parcours professionnel, son plaisir de création et d’innovation est à l’initiative des projets qu’elle entreprend. Au cours de ses expériences professionnelles, elle a également su mettre l’ensemble de son savoir-faire au profit de lancements, comme la création de sa propre société, Punchymedia. Depuis presque deux ans elle est au coeur même de la transformation et réinvention digitale, puisque chez HUB Institute elle accompagne les grandes entreprises par le think-tank, en les informant des tendances digitales internationales, en créant du brand content, afin de les aider à moderniser leur produit et accélérer leur transformation digitale.

Grâce à cette intervention, nous avons appris qu’une carrière exemplaire, comme celle de Madame Matichard, peut être rythmée par différents moteurs tels que des opportunités, des rencontres, des choix, des décisions…

Parmi les conseils avisés qu’elle nous a donnés quant à nos objectifs nous retenons : « être soi-même », « dire ce qu’on pense », « avoir une idée, aller au bout et ne pas la perdre en chemin », « créer du nouveau avec de l’imprévu ».

L’ensemble de la promotion 2019 du master DMC, remercie chaleureusement Sandrine Matichard de nous avoir consacré un temps précieux, ainsi que Alexandre Michelin d’avoir été à l’initiative de cet échange.

 

Par Galla Belaisch