[Rencontre] Antonin Depardieu, directeur de production chez Firstep

ANTONIN DEPARDIEU

Le 10 octobre la promotion du Master DMC a accueilli Antonin Depardieu, Directeur de production, un professionnel des médias et du cinéma au parcours atypique. S’il tient aujourd’hui un rôle important, ‘il a dû se faire une place dans un milieu malheureusement fermé et ceci malgré son nom qui n’a pourtant aucun rapport avec le comédien bien célèbre ! En effet, débutant ses études par une maîtrise d’économie à la Sorbonne, il intègre par la suite le DESS en Droit et Administration Audiovisuelle.

 

Antonin Depardieu ne « se sentait pas dans le moule », des diplômés de droit et c’est certainement la raison qu’il l’a poussé à aller au-devant du plus grand nombre de professionnels possibles. Il fait ainsi la rencontre de Jacques Dercourt, producteur télévisuel, qui le prend en stage « mise en scène » sur un téléfilm d’époque en décors naturels. Par la suite, il enchaîne les tournages principalement au poste de régisseur avant d’avoir l’opportunité de travailler sur une publicité américaine, dont il fait d’abord les repérages avant de passer Chef Régisseur en charge de toute la logistique et responsable du bon déroulement des opérations, sur la demande du producteur.

C’est ainsi qu’il deviendra “repéreur” (location manager) pour les productions américaines, et qu’il ne refera plus jamais de films français. Mais comment une simple rencontre a pu lancer votre carrière ? « C’est simple. Si ça se passe bien, on vous rappelle ».

Si sa profession d’alors est si peu connue en France, c’est simplement parce que les manières de travailler sont différentes selon les pays : « En France, les repérages sont faits par le 2eme assistant mise en scène et éventuellement un stagiaire. Aux États-Unis, c’est un métier à part entière, qui se doit de présenter des lieux conformes aux intentions de mise en scène mais également viables en termes de logistique. On travaille toujours en équipe avec le Chef Opérateur et le Chef Décorateur. En Allemagne, c’est uniquement le Chef Décorateur qui fait les repérages. ».

La production est avant tout une aventure humaine et profondément marquée par la culture et les méthodes d’organisation de chaque pays ! Le numérique a transformé ce métier de location manager évidemment car « A l’époque, on prenait des photos argentiques la journée, on les développait le soir sur des planches grand format et on les envoyait ensuite par DHL jusqu’en Amérique. Maintenant avec le numérique, tout va beaucoup plus vite : par exemple avec Google Earth, on peut aisément se promener dans n’importe quelle ville à distance ! De même, le site parisfilm.fr recense beaucoup de décors parisiens avec photos et descriptions détaillées »

Antonin Depardieu est devenu directeur de production. Il a travaillé pour les plus grands réalisateurs d’Hollywood comme Quentin Tarantino, Woody Allen, Martin Scorcèse ou Steven Spielberg . Son expérience la plus éprouvante ? Sans doute celle de « Mission Impossible » dont le budget parisien était de 22 millions de dollars et de ses repérages qui ont duré huit mois, dont deux mois entièrement consacrés à une visite de Paris dispensée par lui en personne pour les producteurs du film !

Pour réussir dans ces métiers de création il faut selon Antonin Depardieu « modérer votre ego » car tous les participants veulent exister de manière passionnelle. Celles et ceux qui maitrisent leur ego et se mettent au service du projet collectif, durent et s’imposent par leurs qualités propres et sont vraiment reconnus par leurs pairs .

Cette rencontre nous a permis de croire en l’avenir et aux belles rencontres même dans le milieu très select du cinéma. Un petit conseil pour la route ? « Foncez ! », nous répond-il avec un sourire malicieux ! ”

 

Par Roxane Delcroix