Bouchra Réjani, la brillante chef d’orchestre de Shine France

Classé dans : Actu du Master | 0

shine-france-nouveau-logo-10616964migbc

TÉLÉVISION – Le jeudi 10 décembre, dans le cadre du cours de Jean-Pierre Dusséaux (directeur général de VAB Productions), la promotion 2016 du Master 2 Cinéma, Télévision Nouveaux Médias a eu la chance de recevoir Bouchra Réjani, la directrice générale de Shine France.

Alors que la société de production audiovisuelle fête ses 6 ans, Shine France est devenu aujourd’hui un des acteurs majeurs du PAF alliant la télévision populaire et la télévision de qualité. Lors de son intervention, Bouchra Réjani nous a apporté son expertise sur la production de programmes de flux et de fictions de télévision.

Diplômée de Sup de Co Nantes, Bouchra Réjani commence sa carrière audiovisuelle en 1999 au sein de Fox Kids Europe à Londres en tant que chargée de mission, et rejoint ensuite Fox Kids France en tant que directrice déléguée. En 2004, elle intègre le groupe Fremantle Media France. C’est en 2009 que Thierry Lachkar, l’ancien directeur général adjoint d’Endemol, fait appel à Bouchra Réjani pour le lancement de Shine France.

The Voice, Masterchef, La Meilleure boulangerie de France, The Island, BabyBoom, Super Nanny, Qu’est-ce que je sais vraiment ?, Tunnel… Autant de succès que Shine France a produit. Malgré l’importance des formats de la maison mère, Bouchra Réjani impulse également le développement d’adaptations comme la série Malaterra.

Selon Bouchra Réjani, derrière le succès d’un format international comme The Voice, il y a un véritable travail d’études de marché et d’adaptation culturelle pour qu’un concept étranger trouve sa place en France. Il a fallu, par exemple, 18 mois de préparation pour le lancement du premier épisode de The Voice diffusé sur TF1 en 2012, ayant rassemblé 11 millions de téléspectateurs. Bouchra Réjani ajoute qu’ils mettent en avant la diversité musicale tout en privilégiant la qualité du casting dans le but de donner des exemples positifs aux téléspectateurs.

Quant à la création nationale, Shine France produit par exemple Prodiges depuis 2014, premier concours de talents ouvert aux jeunes virtuoses du classique âgés de 7 à 16 ans. Suite à deux ans de travail, l’émission a séduit le grand public sur France 2 avec 4,1 millions de téléspectateurs et 18 % de parts de marché.

La réussite de Shine France est également liée à la stratégie digitale, car il s’agit d’une des premières sociétés de production à utiliser les réseaux sociaux comme un prolongement de l’expérience de leurs émissions. The Voice a cumulé plus de 10 millions de tweets, et Prodiges était le sujet le plus commenté dans le monde le soir de sa première diffusion. Pour Bouchra Réjani, après les changements de consommation, la télévision de demain doit être un vrai événement, un rendez-vous qu’il faut créer afin de susciter les émotions du public.

Peri Avunc