Wale Gbadamosi Oyekanmi (Dare.Win) : les marques, nouveaux éditeurs de contenus ?

Wale Gbadamosi Oyekanmi (Dare.Win) : les marques, nouveaux éditeurs de contenus ?

Classé dans : Actu du Master, Actu Nouveaux Médias | 0

Le 28 septembre dernier, le Master Digital, Médias, Cinéma (DMC) a eu l’honneur de recevoir Wale Gbadamosi Oyekanmi, fondateur de l’agence de communication digitale Dare-Win.

Pendant près de deux heures, cet ambitieux entrepreneur nous a expliqué combien il est important de réaliser des projets, d’oser et surtout de s’intéresser à l’inconnu, grâce au témoignage de son propre parcours.

À Dauphine, Wale Gbadamosi Oyekanmi se destinait à tout sauf travailler dans les industries culturelles. Plutôt fort en mathématiques, il réalise sa formation universitaire dans ce domaine. Mais c’était sans compter son intégration et la rencontre avec Channel 9 (chaine de TV universitaire dauphinoise), où il y découvre la vidéo au sein d’une atmosphère entrepreneuriale, qui le pousseront à remettre en question son parcours. Piqué par le virus du contenu, il décide de s’orienter dans les médias et intégre Paris 1 en management des médias. En parallèle il réalise différents stages au sein de TF6, Endemol et rejoint la société de production Coyote Conseil accompagné de ses amis de Channel 9. Entouré de ces derniers, il distille ses idées qui donneront naissance à de nombreux formats télévisuels. Une année et demie à parcourir le monde, accompagné de son appareil photo et de sa bonne humeur, lui confère une vision internationale. À son retour, il continue la création de programme, en produisant notamment une web-série illustrant le milieu du street art berlinois pour Canalplus.fr. Fermement décidé à acquérir davantage de compétences en digital, il passe par l’agence de publicité indépendante Buzzman, au sein de laquelle il travaille en tant que community manager et chargé des relations presse.

Face à une demande existante, il décide de quitter ses fonctions au sein de Buzzman pour créer, en novembre 2011, sa propre agence de communication digitale : Dare.Win. Partant du postulat qu’il n’existait pas de réelle offre de conseil en communication pour le secteur du divertissement et du contenu en France, Wale Gbadamosi Oyekanmi imagine Dare.Win comme une agence innovante et moderne dans sa manière d’appréhender la communication. Bien loin des schémas traditionnels des agences de publicité, il capitalise sur une philosophie non pas basée sur le support mais davantage sur les usages. Il souhaite que ses campagnes soient aussi créatives que le contenu qu’elles promeuvent. Des dispositifs à la fois complémentaires et promotionnelles pour le contenu. Si bien que même les auteurs eux-mêmes auraient pu les imaginer. Surtout, il souhaite collaborer avec des marques pour lesquelles lui et ses salariés se passionnent. Netflix, Spotify, Red Bull, Arte, CANAL+, toutes ces marques de l’entertainment ont en commun qu’elles sont à la fois clientes de l’agence mais aussi consommées de manière affective par les salariés de l’agence. Car si, Wale Gbadamosi Oyekanmi met un point d’honneur à ce que lui et ses collaborateurs travaillent avant tout pour des marques qu’ils aiment, ils se doivent surtout d’être les premiers consommateurs du contenu produit par ces entités.

L’agence rencontre un succès professionnel à l’occasion de la sortie d’une application dédiée à la mini série de CANAL+, Bref. Cette dernière permettait de s’immerger dans le smartphone du héros de la série, grâce à une immersion totale permise par l’imagination d’une fausse interface.

Dare.Win remporte par la suite le budget Netflix, et orchestre deux campagnes majeures permettant à l’agence de remporter différents prix publicitaires (Cannes Lions, Eurobest, Cristal, Prix Stratégies,…).

La première vise à promouvoir la série Narcos, encore peu connue sur le sol français, en imaginant un dispositif influenceur poussant ces derniers à photographier leur billet pour découvrir la mention “#Narcos” sous forme de traces de cocaïne.

La seconde, à tirer parti d’un usage populaire venant de Snapchat, celui de se photographier avec une célébrité, un ami, n’importe quoi/qui pour swaper sa tête avec ce dernier.

Par ailleurs Wale Gbadamosi Oyekanmi met un point d’honneur à développer son agence à l’internationale et ouvre des bureaux à Berlin et bientôt aux Etats Unis. L’ambition qu’il insuffle chaque jour à ses collaborateurs, étant de faire de Dare.Win la première agence d’entertainment du monde, constitue un réel moteur dans la croissance de la structure.

Aujourd’hui, grâce à la légitimité acquise au sein du secteur de la publicité et des contenus, il souhaite offrir les compétences de Dare.Win non plus uniquement aux marques d’entertainment mais désormais aussi à n’importe quels types de marques ayant besoin d’entertainement. Soit des marques mass-market soucieuses d’éditer et créer du contenu (proche du divertissement) afin de se rapprocher de ses consommateurs. C’est notamment le travail d’une des dernières campagnes de l’agence pour Babybel avec la série “Super Fromages.”

Merci encore à Wale Gbadamosi Oyekanmi pour son intervention !