Yves Grandmontagne : le digital et l’humain en entreprise

Yves Grandmontagne : le digital et l’humain en entreprise

Le 13 octobre dernier, nous avons eu le plaisir de recevoir Yves Grandmontagne, associé de Nextmodernity, société de conseil et d’accompagnement en transformation digitale interne des organisations, et fondateur du Digilab RH, entreprise de conseil aux ressources humaines dans l’utilisation du Big Data. Dans le cadre du cours Économie du digital de Catherine Pitard, il est venu ouvrir le débat sur ces thématiques, porteuse de craintes éthiques et de nombreux fantasmes.

Dans un monde transformé par l’accélération sociale du temps, les notions d’agilité et d’efficacité des entreprises sont plus que jamais de mise. Pour notre intervenant, la révolution digitale qui s’est imposée au cours de ces dernières années est porteuse de bien des changements, de nouvelles professions et cultures du travail, de nouvelles attentes dans tous les secteurs de l’économie, auxquels il semble urgent d’adapter nos usages. Pour répondre à la fois aux incertitudes du marché (menaces de nouveaux modèles, évolutions rapides des attentes des clients..), mais également aux nouvelles attentes des salariés (modes de travail, autonomie…), l’entreprise doit faire évoluer profondément sa culture et  ses modes de fonctionnement interne.

Par ailleurs, l’utilisation du Big Data – autrement dit, la mobilisation de l’immense masse de données disponibles, permettra de plus en plus aux équipes de ressources humaines d’améliorer leur qualité de gestion sur de nombreuses thématiques : recrutement, mobilité interne des salariés, développement de formations, constitution éclairée d’équipes fonctionnelles, etc..
Yves Grandmontagne s’applique donc à accompagner les administrations dans ces transformations singulières, tout en questionnant les enjeux de la révolution digitale. L’apparition de nouvelles activités professionnelles comme celle du Chief Happiness Officer, dénote d’une importance nouvelle de l’individu dans l’entreprise, et peut être vue comme le signe d’une révolution socio-professionnelle déjà bien entamée.

Nous remercions encore Yves Grandmontagne pour cet échange des plus intéressants, qui nous a permis de mettre, le temps d’un cours, l’humain et le digital en perspective.

Emma Dominguez.