CINEGO, un nouvel outil pour les distributeurs cinématographiques

Classé dans : Actu Cinéma | 10

Le cinéma, avec l’arrivée du numérique, se voit de plus en plus informatisé dans l’ensemble de son fonctionnement. Observons ici la filière distribution/programmation. De plus en plus, les films prennent la forme de fichiers informatiques compressés et cryptés. Il est nécessaire que l’arrivée de cette nouvelle « vague informatique au cinéma » entraîne l’arrivée de concepteurs de logiciels permettant de gérer le système d’exploitation, de décrypter les films et de les diffuser à partir du DCP (digital cinema package).

Les distributeurs ont la possibilité de gérer la diffusion numérique de leurs films de différentes manières. Ils peuvent dans un premier temps, comme avec le 35mm, déléguer les opérations de diffusion à différents prestataires externes (laboratoires, tiers opérateurs, transporteurs, fabriquants de clés de décryptage, envoi des clés etc.). Dans un second temps, ils ont la possibilité de réaliser une partie de ces opérations eux-mêmes, sans intermédiaire et sans que cela augmente leur charge de travail.

Portons notre regard sur Cinégo. Parmi bien d’autres de ses fonctionnalités, Cinégo a mis au point un service Web constitué d’une base de données mise à jour régulièrement, répertoriant l’évolution de l’équipement des salles de cinéma. Le distributeur peut, à partir de cette base de données, décider de gérer spécifiquement la sortie numérique de ses films (voir quels types de projecteurs sont installés dans les salles de cinéma, s’il peut envoyer des copies sur disques durs ou des copies complètement dématérialisées par Internet et établir informatiquement la livraison des fichiers vers les salles). Avec l’aide du document vidéo, nous pouvons voir comment Cinégo permet aux distributeurs, suite aux négociations avec les exploitants des salles de cinéma où ses films seront projetés, d’envoyer les clés KDM permettant aux exploitants de pouvoir décrypter le film, et donc de le projeter.

Maxime Bracquemart